Belle session Parole et Geste à Skikda !

15 oct. 2015

Skikda, en Algérie, du 31 août au 5 septembre 2016 !

Nous étions 10 : Saad-Jean-Baptiste retraité algérien, Dieudonné étudiant burundais d’Oran, Abdou-Jérémie enseignant algérien, David étudiant togolais de Sidi Bel Abbès, Angèle religieuse française de Batna, Sunethra franciscaine sri-lankaise de Tébessa, Désiré étudiant burkinabè de Sétif, Daniel tailleur togolais et Michel prêtre à Constantine.

Courses et cuisine, bonites et crevettes, lasagnes et glaces, étaient assurés par Bernard, prêtre de Skikda, assisté d’Amine pour les pizzas.

Etudiants sub-sahariens, migrant, algériens, religieux, de trois continents, notre diversité d’âge et d’expérience n’était pas le moindre intérêt de la session, enrichie encore par les visites des voisins et amis de la paroisse qui nous accueillait.

Tous les matins à 6h15, plusieurs d’entre nous se rendaient à la plage, et nous avons fait aussi plusieurs balades, en ville grâce au téléphérique, en visitant le théâtre romain, ou sur la côte sur la corniche de Stora et au Ravin des Lions, et jusqu’aux carrières de marbre de Filfila exploitées depuis la période romaine. Le Père-évêque est venu une journée de Constantine pour nous encourager.

Nous avons travaillé dix récitatifs dans la perspective de l’Année sur la Miséricorde ; six étaient de l’évangile de Luc qui sera l’évangile lu les dimanches pendant l’année sainte. Après l’apprentissage et l’approfondissement de chacun, nous avions un temps personnel qui débouchait sur un partage à la prière du soir. Nous avons eu aussi un exposé du P. Bernard sur la miséricorde chez St Augustin à partir de ses commentaires des psaumes 26, 42 et 114.

Moi qui suis plutôt réservée, je ne pensais pas trouver un tel bonheur dans l’expression de l’évangile par le geste et le chant”, “Mais pourquoi n’a-t-il pas conduit le blessé à l’hôpital ? ”, “C’est ma meilleure session Parole et Geste ! J’ai aimé la souplesse du programme”, “Le geste de la conversion (dans Lc 15, 4-10) m’a beaucoup touché : il me dit que ce et celui qui était dans le mal n’y est pas irrémédiablement, que Jésus vient l’y chercher”, les gestes de la femme pécheresse (Lc 7, 36-50) avec Jésus sont bien les gestes d’une femme courtisane, mais cette fois-ci ils disent un amour véritable, une tout autre intention ; chacun s’exprime avec ce qu’il est, son vocabulaire, ses habitudes”, “Le geste exprimant l’émotion du samaritain vient des entrailles, le verbe n’est employé que pour Jésus dans l’évangile, disant qu’il est saisi de pitié ; c’est Jésus lui-même qui vient me prendre dans ses bras, panser mes blessures”, “Je n’avais pas réalisé combien Marie dans le Magnificat est sensible à la miséricorde de Dieu”.

Merci à Parole et Geste de nous avoir permis d’entrer davantage dans ces textes bibliques grâce à ces récitatifs !

Bien fraternellement, Michel GUILLAUD

+ Archives des actualités

La Miséricorde

À l’occasion de l’année de la miséricorde proclamée par le Pape François, un DVD a été édité par l’association. Il rassemble les vidéos de 10 récitatifs ayant pour thème la miséricorde. Pour en savoir plus, visitez la page de nos publications.

Couverture du livre Quand la parole prend corps