La parole est geste

Les trois lois anthropologiques de Marcel Jousse donnent une place essentielle à la parole. L’expression humaine, qui au départ est globale, va se spécialiser dans le mouvement des cordes vocales et de la bouche.

Pour Jousse, parler demeure un geste. Parler, c’est exprimer les gestes de l’univers que l’humain a intériorisés. Puisqu’il s’agit d’un geste, parler c’est aussi agir sur le monde. Le grand pédagogue brésilien, Paulo Freire, n’ira-t-il pas jusqu’à dire : « Prononcer une parole authentique c’est changer le monde. » Encore faut-il que cette parole soit l’expression d’une prise de conscience globale de l’homme, en phase avec le réel.

allez

Gestuer la Parole est donc tout à fait cohérent avec la structure de l’être humain, avec le rôle qu’il a dans le monde. Gestuer la Parole, ce n’est pas surajouter des gestes par esthétisme, c’est se rendre disponible au dynamisme de la vie, c’est entrer dans le chant du monde.